Drôle d’abeille: justice dans l’équité

Drôle d’abeille: justice dans l’équité

Dans le film « Drôle d’Abeille », un jeune diplômé s’est étonné de voir les hommes profiter du miel bien plus que les abeilles elles-mêmes. Il le fait entendre mais les acteurs de l’industrie du miel font la sourde oreille vu que la situation leur rapporte beaucoup d’argent.

Un tel agissement est-il raisonnable? Réponse dans cet article.

L’industrie du miel finira-t-elle par jeter l’éponge?

Les hommes profitent plus du miel alors qu’ils ne font pas beaucoup d’efforts pour s’en procurer. Celles qui travaillent dur pour garantir ce nectar, ce sont les abeilles. Elles devraient donc bénéficier équitablement de ses retombées. Mais les commerçants du miel ne peuvent pas du jour au lendemain céder à la pression faite par le procès qui leur est intenté.

Un revirement de situation inimaginable

Barry a fini par inviter les abeilles à arrêter leur travail. Lui qui pensait ainsi régler le problème a vu de ses propres yeux la sécheresse s’abattre sur New York. Certes, il a le droit de demander justice sur l’utilisation de miel. Mais cela ne veut pas dire qu’il peut en priver tout le monde.

Les industriels ont fini par céder et Bee a tiré des enseignements des conséquences que la situation avait engendrées.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website